Blogue
Journée de la femme

Journée de la femme

Pour moi, le 8 mars a toujours été une journée importante. Je suis une femme, née dans un pays et une famille où mes droits, mes rêves et ambitions ont toujours été respectés et même encouragés. Depuis 6 ans, je vois la journée de la femme sous un autre oeil. J'aurais envie de la baptiser Journée de la confiance en soi des femmes. En novembre dernier, j'ai reçu le prix Femme d'affaires du Québec, remis par le Réseau des femmes d'affaires du Québec (RFAQ). Un immense honneur pour moi mais surtout une grande tape dans le dos, un encouragement à poursuivre dans ma nouvelle vie de femmes d'affaires.

Lors de mon discours de remerciement, j'ai exprimé ce sentiment qu’on appelle le syndrome de l’imposteur. Ce réflexe qu’on a de rejeter plus ou moins systématiquement le mérite lié à notre travail comme si le succès tenait à autre chose d’extérieur, la chance, les relations, des circonstances particulières. Ce sentiment qu’on a trop souvent, nous les femmes, de ne pas avoir le droit d’être ce qu’on veut être, et dans mon cas, être une femme d’affaires: «Est-ce que l'on devient entrepreneure lorsqu'on emploie ses premiers employés ? Est-ce que c'est lorsqu'on dégage son premier dollar de profit et qu'on se demande si on doit le réinvestir ou pas ?» Tout de suite après ma déclaration, Isabelle Hudon, chef de la direction de la Financière Sun Life Québec et femme d'affaires émérite, a pris la parole. En gros, elle a dit qu'elle espérait que les femmes prennent leur place sans se poser trop de questions. Il est tout à fait légitime que les femmes soient à la tête d'entreprises, dirigent des groupes d'individus, brassent des milliers voire des millions de dollars. Une semaine plus tard, Géraldine Martin, éditrice adjointe et rédactrice en chef au Groupe Les Affaires écrivait: "Humblement, je dirais que l'entrepreneur est celui ou celle qui va au bout de ses rêves sans se poser trop de questions. Celui ou celle qui flaire l'occasion, fonce, la saisit, et la transforme en une aventure d'affaires extraordinaire. Le tout avec beaucoup de plaisir."Et voilà! Ces femmes résument à merveille là où j'en suis dans ma réflexion. C'est sans honte que je dis haut et fort aujourd'hui que je suis une femme d'affaires. Et j'en suis fière. Ces derniers mois m'ont permis de gagner en confiance en moi. J'aimerais que vous saisissiez le prétexte de la journée de la femme et la lecture de ce billet pour vous faire confiance. Pour vous dire que, oui, vous avez le droit, d'être une mère, une épouse, une travailleuse, une entrepreneure, ce que vous voulez.

Pour souligner cette journée, la Maison Lavande a décidé de penser à vous.Toutes les clientes qui se présenteront en boutique ou achèteront en ligne bénéficieront de 10% de rabais si elles mentionnent les mots BloguedeNancie. Pour les achats en ligne, vous n'avez qu'à entrer le mot bloguedenancie dans la case Code promotionnel.

 

Profitez-en et bonne journée de la femme!